Rencontre avec A2H

On a rencontré le rappeur, guitariste et producteur A2H lors de sa résidence à Paul B. On lui a posé quelques questions pour vous au sujet de son nouvel album !

 

Les deux extraits de ton prochain album, « Blues » et « Nude » ont une production plus douce, plus acoustique, comment es-tu arrivé jusque-là ?

J’ai toujours kiffé ça, plus pour les autres que pour moi d’ailleurs, car je produis aussi pour d’autres artistes. C’est une facette de A2H que j’avais envie de montrer au public. J’ai voulu montrer plusieurs facettes de moi, le rap, l’acoustique, avec du blues, de la soul, chanter, un peu d’électro aussi pour faire la fête. L’album touche un peu à tout.

Tes précédents sons étaient très urbains, là tu chantes même, ça vient d’où ? Tu as toujours aimé chanter ?

J’écoute principalement du RNB, du blues, du funk, de la soul, j’ai toujours aimé ça.

Qui l’a produit ?

Moi, Ohleogan et Clurz, deux beatmakers signés sur mon label.

Le titre de ta tournée c’est « FAIRE LAMOUR TOUR », et dans « Blues » tu dis « personne parle d’amour, tout le monde parle de thune » c’est pour ça que tu as choisi d’en parler toi ?

L’amour c’est ma religion. Les femmes influencent beaucoup mon écriture, les histoires d’amour, les histoires de culs aussi… Les relations homme/femme sont enrichissantes, par rapport à moi, par rapport au monde, la vie en général, ma vision du couple, ma vie est ponctuée d’histoires d’amour. J’ai voulu faire un album qui rend hommage aux femmes de ma vie, mais aussi à ma mère, ma sœur…  Je n’avais pas envie d’un format rap et j’attendais d’avoir mûri mon écriture, pour pouvoir parler de tous les aspects, c’est pour ça que « Lamour » arrive maintenant.

 

 

« Blues » c’est une chanson qui parle aux femmes de ta vie, ton amour, ta sœur, ta mère, tu leur dis de faire attention, tu dis même que t’es « victime de ton époque », pourquoi ?  

On est toujours un peu aigri de plein de trucs, on aimerait vivre dans un monde idyllique. J’en suis conscient mais j‘essaie de vivre dans ma bulle, j’enlève le négatif le plus possible.

Ta guitare est électrisante, un peu sexy et pure, et j’ai vu que c’était toi qui jouait, t’avais déjà été sur scène avec un instrument ?

C’est moi qui joue, je l’avais intégrée dans la tournée de « Libre » sur un ou deux morceaux. Là, elle fait vraiment partie intégrante du nouveau show.

Comment s’est passé ta résidence à Paul B ?

C’est cool, on est enfermé, on bosse à fond, je bosse mes placements, mes textes, Alex bosse les arrangements !

Quand va sortir ton album ? Grosses surprises ? Featuring ?

Vers novembre, et oui il y aura des featuring mais je ne peux pas tout dire !

 

A2H ne nous a pas tout dit, venez découvrir son nouvel album Samedi 6 octobre, au coté de Spider Zed et Jahneration.